Irak pp

Dernière mise à jour : 12 février 2020

La République d’Irak est située à l’extrémité nord-est de la péninsule arabique. Elle a des frontières avec l’Iran à l’est, le Koweït et l’Arabie Saoudite au sud, la Jordanie et la Syrie à l’ouest, et la Turquie au nord. Au sud-est, l’Irak a également un accès étroit à la mer. L’Irak fait un peu moins d’une fois et demie la taille de l’Allemagne. Avec environ 39 millions d’habitants, l’Irak est le quatrième plus grand pays arabe après l’Égypte, le Soudan et l’Algérie.

Sa population est très diversifiée. Dans le nord vivent principalement des Kurdes, qui représentent environ 15 à 20 % de la population totale. Les autres habitants de l’Irak sont très majoritairement arabes (75 à 80 %). La majorité de la population professe l’Islam chiite (64-69%). Les sunnites représentent entre 29 et 34 % de la population. La capitale du pays est Bagdad, la deuxième plus grande ville arabe.

La région du Kurdistan jouit d’une large autonomie constitutionnelle. Cependant, en septembre 2017, une majorité écrasante de Kurdes a voté, lors d’un référendum qui n’a pas été reconnu par le gouvernement central de Bagdad, en faveur d’un Kurdistan indépendant. Le conflit qui s’en est suivi entre le pouvoir central et la région a finalement conduit à la réduction de la sphère d’influence kurde.

L’Irak est un État fédéral démocratiquement constitué. Depuis son élection par le Parlement en 2018, le pays est dirigé par le président Barham Salih, qui a nommé Mohammed Tawfik Allawi au poste de Premier ministre en février 2020.

Le pays possède la cinquième plus grande réserve de pétrole au monde et, après l’Arabie saoudite, la deuxième plus grande de tous les pays arabes. Les réserves de gaz naturel sont également parmi les plus importantes au monde. L’Allemagne se procure presque exclusivement du pétrole en Irak et y exporte principalement des machines, de l’électrotechnique et des produits pharmaceutiques. Grâce à ses ressources naturelles, à sa situation dans la zone fertile de l’Euphrate et du Tigre et à sa forte population, l’Irak a le potentiel pour devenir l’un des pays arabes les plus riches. Il y a un besoin urgent d’investissements dans les domaines des soins de santé, de l’électricité et de l’approvisionnement en eau, ainsi que dans l’industrie pétrolière.

Appels d’offres en cours